Avec une surface de 1.6 m², la peau est le plus grand organe du corps humain. Elle renferme de nombreuses terminaisons nerveuses que l'on peut par le biais du massage stimuler ou apaiser.

Les minuscules récepteurs sensitifs de la peau transmettent les stimulis au cerveau ce qui déclenche différentes réactions dans tout l'organisme,comme la libération d'ocytocine. Cette hormone, aux effets apaisants réduit le stress, inhibe la peur et calme les douleurs. Parmi ces autres atouts, le massage améliore la circulation sanguine,décontracte et tonifie les muscles, assouplit les articulations, facilite la digestion. De plus en stimulant le système lymphatique, il accelère l'élimination des toxines et assure à l'organisme une meilleure défense imunitaire

Le massage est à la fois relaxant et revigorant pour le corps et l'esprit, c'est une merveilleuse source de bien être et un exellent moyen pour se maintenir en forme.


Le toucher, un moyen de communication refoulé par notre culture occidentale ... c'est d'abord à travers ses expériences tactiles que le bébé découvre le monde qui l'entoure, nous même il nous arrive souvent de toucher les objets pour confirmer nos impressions visuelles. Cela devient plus compliqué lorsqu'il s'agit d'êtres humains. Durant l'enfance, le toucher est naturel et c'est bien entre autre grâce au réconfort et aux caresses de ses proches qu'il grandit harmonieusement. A l'adolescence le corps se transforme et  l'approche tactile se fait de plus en plus rare de la part de notre entourage, peu à peu le toucher devient dans notre esprit collectif réservé à la sexualité. Dans notre culture, toucher devient tabou et peut même être considéré parfois comme une agression. Pourtant notre instinct ne trompe pas, quel est votre premier réflexe lorsque vous approchez une personne en détresse? N'avez vous pas envie de la serrer dans vos bras ? De lui caresser le dos ? Doit on réserver le toucher simplement pour le sexe ou la détresse?

lors d'une séance, le toucher devient détente, relaxation, remède contre les douleurs du corps et de l'esprit, il devient source de bien être et de serénité, un espace où on donne et on reçoit. nul besoin de grandes préssions musculaire. Avec simplement un peu d'écoute de compréhension et d'amour de l'autre. le toucher devient allors

"un toucher libérateur"

 

Les massages thérapeutiques : 

 

 Le massage chinois : 

 

Le massage chinois fait partie, comme la phytothérapie ou l'acupuncture, des arts thérapeutiques de l'ancienne médecine traditionnelle chinoise. Aussi appelé « Tui Na » (Tui = pousser et Na = saisir), il soulage efficacement les muscles et les articulations et agit plus particulièrement sur la circulation de l'énergie vitale (QI) dans l'intégralité du corps. Par pressions le long des méridiens, sur des points spécifiques, il rend cette circulation libre et régulière. Ce massage, stimulant les défenses immunitaires, a de réels effets sur le bien-être, tant au niveau émotionnel, qu'intellectuel, que spirituel ou encore physique. 

 


Le massage suédois :
Dynamique, ce massage dissout les tensions et raffermit muscles et articulations. La gestuelle, à la fois tonique et relaxante, favorise la circulation sanguine et lymphatique et permet l’élimination des toxines. Effleurage, pétrissage, friction et vibration sont les techniques employées pour aider le corps à retrouver son équilibre naturel. Exécutées dans un ordre précis, ces méthodes peuvent avoir des effets similaires à ceux obtenus par la gymnastique.

 


Le massage polynésien :

 

Ce type de massage est ancré dans la tradition polynésienne depuis des générations. A l'origine, on l'appelait "Taurumi", qui signifie prendre l’individu dans sa globalité en alliant la spiritualité, l’énergie, la parole et en particulier le toucher. Taurumi est considéré comme un soin préventif. Il est garant d'une bonne santé et s'inscrit comme un véritable complément thérapeutique tout au long de la vie.

 


Le massage ayurvédique :

 

Ce massage se pratique sur le corps nu, à l'aide d'huile. Il détend, réduit les tensions nerveuses et améliore la circulation sanguine. En Inde, l'origine du massage se confond avec les origines de la création de l'homme. Les histoires racontent que les athlètes, les combattants et les archers, pour se préparer, se massaient vigoureusement avec de la terre, des farines, des herbes médicinales ou de l'argile, qu'ils appliquaient sur leur peau. De génération en génération, l'art du massage se transmet et s'inscrit dans la tradition pour ralentir leur vieillissement. 

 


Le massage balinais :
Cette pratique est un mélange harmonieux entre massage énergétique et modelage en douceur. L'objectif est simple : amener le patient à retrouver l'équilibre parfait entre son corps et son âme. A l'aide d'huiles essentielles telles que le jasmin, l’ylang-ylang et le bois de santal, on cherche à stimuler les points énergétiques du corps pour favoriser la circulation sanguine et activer les défenses immunitaires. Basé sur les éléments naturels, le massage balinais agit sur le système nerveux, le système hormonal et le système digestif.

 

Les massages de détente :

 

Le massage shiatsu : 

 

C'est au Japon que les cadres s'adonnent volontiers à cette pratique pour retrouver vitalité et dynamisme. Le massage shiatsu est reconnu pour apaiser, redonner confiance et aider à retrouver le sommeil. Par pressions sur les méridiens d'acupuncture, il débloque l’énergie des zones corporelles contractées. Allongé ou simplement assis sur une chaise, il cible les épaules, le dos, la nuque, les bras, les mains, la tête et les hanches.

 

Le massage thaïlandais :
Massage détente par excellence, le Bo’Rarn est la méthode de massage traditionnelle. Pas besoin de se dénuder pour être massé. Il suffit de se laisser aller sous les mains du masseur et les muscles se détendent, les articulations s'assouplissent et la sensation de bien-être se propage dans tout le corps. 

 

Le massage coréen :
Pratiqué, à l'origine, en famille, ce massage apaise au moyen de vibrations qui traversent tout le corps. Relaxant, ce massage lutte contre les tensions musculaires et mentales. Certains considèrent cette pratique comme un soin antistress qui dure dans le temps.

 

Le massage oriental :
Dans les pays du Maghreb, ce massage est plus qu’un rituel. Après une séance détente au hammam, on applique généreusement de l'huile d'argan chaude sur la peau nue. Malaxer, pétrir, lisser, les gestes suivent le tracé musculaire pour éliminer les toxines, décontracter les muscles et enfin favoriser un mieux-être général .

 

Le massage hawaïen : 

 

Depuis des siècles, à Hawaï, on se détend avec un massage, au rythme de la musique locale. Les mouvements sont lents et délicats, le corps est enduit d'huile... Il suffit de se laisser aller, les tensions musculaires finissent par disparaitre, la circulation du sang et de la lymphe s'améliore, le corps est nettoyé. Cette pratique est idéale pour rétablir l'harmonie physique et mentale.

 

Le massage californien :
C'est grâce à de longs mouvements lents et fluides que le massage californien amène une profonde relaxation physique et psychique. Chaque manipulation, douce et enveloppante, s'intensifie pour soulager des tensions plus profondes. Sous ces pressions, des émotions cachées peuvent surgir de la mémoire corporelle. Plus la personne massée se laisse aller, plus elle s'ouvre à ce que le massage californien qualifie de toucher du coeur.

 

La noix de coco présente des vertus protectrices et énergisantes. Affichant un taux élevé en sels minéraux, elle est également enrichie en fibres. La noix de coco favorise l’évacuation des cellules mortes et des impuretés. Elle revitalise aussi les cellules, grâce à la vitamine C qui garantit la résistance des tissus et facilite l’assimilation du fer , aux vitamines B1 et B3 qui aident le corps à transformer les glucides et à brûler les calories et à la vitamine B3 favorisant la santé des yeux. En outre, la noix de coco adoucit la peau et apaise les conséquences du soleil sur le visage.


La hot stone therapy  a été inventé en 1990 par une adepte du Neew Age, s'inspirant des cérémonies sacrées des “huttes de sudation“ des indiens de l'Arizona, Mary Nelson a imaginé un rituel qui combine mouvements glissants et appositions de galets chauffés à 50° sur la peau huilée.

pas n'importe lesquels; uniquement d'origine volcanique et à base de basalte maintenant la chaleur.

Grâce à cela ce soin profond booste la circulation sanguine et lymphatique, oxygène les tissus et les débarrasse des toxines.

Les chamans respectent surtout ces roches volcaniques pour leur présence “vibratoire“ la physique moderne parle de géomagnétisme.



Le massage aux coquillages chauds et à l’huile d’avocat stimule le métabolisme, la circulation sanguine, renforce la circulation lymphatique, et grâce au calcium contenu dans les coquilles, raffermit la peau. En effet, les coquilles contiennent le même carbonate de calcium que les os et les dents. L’effet de la chaleur libère des ions de calcium sur la peau et favorise ainsi le renouvellement cellulaire. La forme des coquilles permet d’atteindre et soigner efficacement des parties du corps particulièrement tendues et difficiles d’accès.
Selon les endroits et le degré de tension, le masseur peut utiliser la partie plate, ou les bords de la coquille pour exercer des pressions. La température agréable des coquilles associée aux pressions, procure une totale relaxation de la tête aux pieds. Quant à l’avocat, riche en vitamine A,D, et E, et délicatement parfumée à la fleur de tiaré, il hydrate l’épiderme et stimule la régénération et le renouvellement de la peau. La texture unique de l’huile permet de pénétrer en profondeur, cette action étant favorisée par la chaleur des coquillages.


L’huile d’avocat est aussi riche en stérols, connus pour atténuer les tâches et les dommages causés par le soleil. Elle augmente aussi sensiblement la proportion de collagène, ce qui en fait un produit parfaitement adapté pour les peaux matures.